Recherche

L’ambition de Nantes Métropole : « zéro passoire énergétique »

L’objectif de Nantes Métropole est d’aider ses habitants à réduire la consommation énergétique de leurs logements afin d’une part de diminuer la facture énergétique des ménages et d’autre part participer à la lutte contre le changement climatique. Dans cette optique, la collectivité s’est donnée comme première ambition de devenir un territoire « zéro passoire énergétique », au bénéfice de 100 % des habitants et avec une attention particulière portée aux logements en copropriété et aux ménages les plus modestes.
Suite au Grand Débat sur la transition énergétique et dans le cadre de sa feuille de route, Nantes Métropole a notamment pris deux engagements majeurs :

  • « mettre en place dès 2018, un nouveau dispositif complet d’aides financières à la rénovation des logements des particuliers (maisons individuelles et copropriétés) » ;
  • « doubler les efforts d’accompagnement de rénovation en direction des ménages modestes ».

Cette accélération permettra également de renforcer l’activité économique des entreprises locales et de créer des emplois locaux.

Les enjeux précis de cette nouvelle démarche :

  • offrir la possibilité pour les ménages aux revenus modestes d’engager des rénovations performantes de leurs logements ;
  • accélérer la mise en route des travaux de rénovations des copropriétés au niveau Bâtiment Basse Consommation (BBC), ainsi que des maisons individuelles, quels que soient les revenus de leurs propriétaires, avec la recherche du niveau BBC rénovation.

Les nouvelles aides mises en place : Nantes Métropole va investir 56 M€ d’ici à 2025

Pour l'ensemble des rénovations (copropriétés, appartements, maisons individuelles, etc.), Nantes Métropole va dédier un fonds de 56 M€ entre 2018 à 2025, soit 7 M€ par an, dans ces nouveaux dispositifs d’aides financières. Ce fonds vient en complémentarité des aides de l’État.

Pour les ménages aux revenus modestes, ces nouvelles aides articulées avec celles de l’Agence nationale de l'habitat (Anah) doivent permettre à la fois de passer de 280 à 500 logements aidés par an et à améliorer la performance de ces rénovations grâce à des plafonds d’aide doublés et à des taux d’aide garantis.

Pour les copropriétés, ces nouvelles aides doivent favoriser la prise de décision collective en faveur de travaux de rénovation BBC de 700 logements par an. L'objectif est d’accélérer la dynamique engagée, grâce au fonds Etat « Ville de demain » - Programme Investissements d’Avenir géré par la Caisse des dépôts. Ce fonds a financé en 3 ans, sur la Métropole, la rénovation BBC d’environ 900 logements et des études sur 4 000 autres logements. En lien avec les autres engagements de la feuille de route transition énergétique, des bonifications spécifiques sont mises en places pour favoriser le recours au solaire thermique (200 € par m² de panneaux installé) et l’utilisation de matériaux biosourcés à faible impact carbone (15 € par m² de surface isolée).

Et pour tous les propriétaires en maison individuelle, une nouvelle aide est mise en place pour inciter à étudier toutes les possibilités d’amélioration grâce à une aide à la réalisation d’audit énergétique. Elle est complétée d'une aide aux études de maîtrise d'oeuvre et aux travaux pour favoriser et démontrer l’intérêt des rénovations intégrales niveau BBC, avec un objectif de 20 maisons rénovées BBC par an.

Cliquez ici pour télécharger une synthèse visuelle de ces aides ou identifiez en quelques clics toutes les aides auxquelles vous avez le droit en fonction de votre situation. Vous pouvez aussi contacter un conseiller pour bénéficier de conseils gratuits.

Posté dans : Evènement